Site officiel de la Commune d'Arfeuilles



Arfeuilles PATRIMOINE -

La Chapelle du Cimetière

Elle est désormais “hors d’eau”. Que les artisans de ce “sauvetage” soient remerciés ! Mais il reste fort à faire pour que ce modeste édifice, unique en son genre, soit restauré, et puisse être Chapelle rendu à sa destination première : être le lieu de sépulture des prêtres ayant desservi la paroisse d’Arfeuilles.

La chapelle du cimetière fut construite en 1871, à l’initiative de l’abbé Augustin GONNET, neveu du Chanoine Antoine GONNET (1765-1847), l’une des “gloires” d’arfeuilles, dont il fut curé pendant 44 ans.

D’aucuns s’interrogent parfois : qui était donc l’illustre personnage ayant donné son nom au passage situé au chevet de l’église, et reliant la place des Victoires à la rue du Forez ?

Né dans un hameau du diocèse de Clermont, il fut un apôtre infatigable de la région de Sainte ANTHEME, arrêté en 1794, torturé, caché, puis délivré, on le retrouve à Arfeuilles en 1803.

Chapelle

Grand prédicateur, vivant pauvrement, il s’occupait sans cesse de tous les paroissiens, avec la plus grande charité. En 1826, il fonde le petit séminaire, qui deviendra par la suite école privée (locaux des gîtes actuels), et Chapelle s’éteindra en 1847, après près d’un demi-siècle de services à Arfeuilles. Ses funérailles furent imposantes et solennelles, et sa réputation de sainteté demeure encore.

Il repose donc dans cette paroisse qu’il a tant aimée. On peut lire son épitaphe, surmonté d’une croix et d’une petite niche ayant sans doute abrité un souvenir important (il s’agit des menottes et des fers datant de l’arrestation de M. L’abbé GONNET en 1794, et aujourd’hui disparus… (Note de M. L’abbé A. FAYET; 1888), sur le mur de gauche, à l’intérieur de la chapelle.

Chapelle

Les inscriptions concernant trois autres ecclésiastiques sont très bien conservées. Deux sont illisibles, malgré ce que l’on entend parfois, il est inexact que des religieuses soient enterrées dans la chapelle.

Chapelle

Il s’agit maintenant de poursuivre la restauration de cette chapelle : murs, clocheton, enduits intérieurs, autel, vitraux… Une niche située au-dessus de l’autel abritait une statue de saint Antoine, patron du Chanoine GONNET; restaurée à l’initiative des jeunes, elle est actuellement dans l’église.

Il semble que la fondation du patrimoine, sensible à l’originalité de cet édifice, puisse servir de “relais” en ce qui concerne la collecte des dons destinés à cette restauration.

Les habitants d’Arfeuilles, et ceux dont la famille y entretient une “dernière demeure”, auront à coeur de participer, par leurs dons ou en nature à ces travaux bien légitimes, urgents, et indispensables.

Chèque à l’ordre de “fondation du patrimoine” (reçu fiscal) mention “chapelle cimetière arfeuilles” au dos du chèque (à expédier à la mairie d’Arfeuilles ou à Marie Odile Saint-Gérant, place des Victoires, Arfeuilles).

Texte de Marie Odile Saint-Gérant

Chapelle Chapelle Chapelle

 

 

 

 

 

 

 

 

haut de page

Photos: Jean-Pierre François

site Web:   www.small-world-websites.com